CTRI

À propos

Mission

Explorer, identifier et proposer des solutions novatrices visant à valoriser les résidus industriels et les ressources naturelles sous-utilisées en accélérant l’implantation de pratiques d’affaires écoresponsables et profitables.

Vision

Améliorer le bien-être de la collectivité et la productivité du Québec par des solutions innovantes axées sur la croissance propre et l’économie circulaire.

Valeurs

Esprit d’innovation et de créativité
Multidisciplinarité
Travail d’équipe
Diversité
Complémentarité

Historique

Le Centre technologique des résidus industriels a vu le jour en 2000 dans le but d’offrir aux entreprises de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec des expertises et des services techniques à des fins d’innovation, de recherche et de transfert technologique.

En 2004, le Centre technologique des résidus industriels reçoit son accréditation probatoire et devient le trentième (30) Centre Collégial de Transfert Technologique (CCTT) affilié au Réseau Trans-Tech.

Plus d’une centaine de partenaires ont eu recours aux produits et services offerts par l’équipe multidisciplinaire du CTRI dans leur projet de développement technologique.

Rapports annuel

Consultez nos rapports annuels en les téléchargeant au format « .pdf ».

Conseil d'administration

M. Sylvain Blais

Président par intérim

M. Hassine Bouafif

Secrétaire-trésorier

Mme Isabelle Boulianne

Administratrice

M. Luc Boisvert

Administrateur

M. Martin Duclos

Administrateur

M. Normand Lemieux

Administrateur

M. Alain Beauséjour

Administrateur

Clients et partenaires

Un grand nombre de clients et partenaires figurent sur la liste des collaborateurs du Centre depuis sa création en 2000 tels que les entreprises agroalimentaires, réseaux et centres technologiques, chaires et unités de recherche, conseils environnementaux, coopératives et sociétés forestières, différents ministères du Québec et du Canada, entreprises minières et forestières, municipalités régionales de comté et villes de l’Abitibi-Témiscamingue, établissements d’enseignement, etc.

Financement

Fonds de soutien à la recherche

Le Fonds de soutien à la recherche (FSR) vise à aider les établissements d’enseignement postsecondaires ainsi que les hôpitaux et instituts de recherche qui leur sont affiliés à couvrir une partie des frais administratifs engagés dans la gestion des travaux de recherche financés par les trois organismes subventionnaires fédéraux.

Voici une brève description des coûts pouvant être couverts par le FSR :

  1. Les salaires versés au personnel ou aux étudiants qui assurent le soutien administratif aux chercheurs et à leur projet;
  2. Les coûts de formation en santé et sécurité au travail ainsi que le développement et la promotion d’initiatives et de pratiques d’équité, de diversités et d’inclusion;
  3. Les coûts liés à l’entretien des laboratoires.

Les Fonds du FSR servent à assumer les coûts indirects attribués à la recherche. Ces coûts indirects relèvent des cinq catégories de dépense suivantes :

  1. Installations de recherche
  2. Ressources en matière de recherche
  3. Gestion et administration des activités de recherche d’un établissement
  4. Exigences réglementaires et normes d’agrément
  5. Propriété intellectuelle et mobilisation des connaissances.

Les salaires et avantages sociaux des employés chargés des demandes de subvention, des projets de recherche et qui appuient l’organisme de recherche (bureaux de la recherche, des finances et des ressources humaines) sont des exemples concrets de dépenses qu’entraine la gestion des travaux de recherche.

Il n’y a aucun établissement affilié.

En 2020-2021, le CTRI a obtenu une subvention de l’ordre de 39 067 $. Le CTRI a utilisé ces fonds dans le cadre de la Gestion et administration des activités de recherche.

Les coûts indirects accordés par le Fonds de soutien à la recherche ont permis d’appuyer le département de la Recherche et la Direction des finances.